Gisèle

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - Aucun commentaire

Il s'appelait Louis , à 96 ans il était notre doyen . Il est parti vers le père en ce début d'année . Quand les anciens disparaissent , j'ai l'impression qu'ils emportent des secrets , des détails , des expériences qui vont être oubliés , alors que ces vies étaient riches , précieuses et utiles pour nous , ceux qui restent .

Tous leurs souvenirs sont les bases de notre vie actuelle . C'est par leurs récits qu'ils nous transmettent aujourd'hui nos propres valeurs , l'héritage de notre foi .

Alors , pour commencer , voici le témoignage de sa femme , Gisèle , 94 ans , notre nouvelle doyenne . Elle nous partage sa rencontre avec Christ .

                                                   ________________

 

Nous sommes rentrés d'Algérie dépaysés , j'allais à l'église traditionnelle pour y trouver du réconfort . Un jour dans la rue , j'ai rencontré une dame qui a vu ma fatigue . Elle me demanda si j'étais croyante , je lui répondis oui , je suis croyante et je prie . Elle me parla d'un lieu où le Seigneur est présent pour nous écouter et nous bénir . C'était derrière chez moi . De mon balcon j'entendais des cantiques magnifiques , qui me faisaient plaisir et j'ai accepté l'invitation .

A cette époque , je gardais ma maman qui était agée et infirme . Je l'ai invitée à venir avec moi pour écouter l'évangile . J'ai été surprise d'entendre une parole si bonne , si pénétrante , que je n'avais pas l'habitude d'entendre . Nous sommes ressorties toutes les deux tranquilles , apaisées . Ma maman marchait difficilement mais elle voulut revenir une autre fois pour écouter les messages , c'était l'évangile qui parlait du Seigneur , tel qu'Il l'a annoncé , tel qu'il faut le vivre . Et quelle différence ! Nous avons été prises par ce que l'on découvrait .

On parlait de la bible . J'en ai acheté une et j'ai commencé à la lire . Je me suis rendue compte des erreurs . La bible nous explique bien la vie du Seigneur , des apôtres que je ne connaissais pas et nous avons appris à suivre Jésus . Puis il y a eu la question du baptême , ce n'est pas du tout pour les enfants , mais c'est pour les adultes . Nous avons été baptisés dans la même église , à Tarbes , ça fait 50 ans . C'est un baptême par immersion , pour illustrer l'abandon de nos péchés , sachant que nous avons été purifiés par le sang que Jésus a versé à la croix . Maman avait 80 ans , elle a compris et elle a accepté le baptême , c'était un vrai OUI , moi aussi et mon époux .

Nous avons suivi les réunions de l'église évangélique où vraiment , c'est un bonheur d'entendre l'évangile , grâce à ces hommes , les pasteurs . C'est la vraie église du temps de Jésus . Autrefois , maman était portée à vénérer les idoles , les statues , elle a tout laissé , tout laché car elle a compris qu'il faut s'adresser à Jésus , au Seigneur directement . Depuis nous suivons le Seigneur avec amour , avec plaisir parce qu'Il donne des choses merveilleuses . On sait à qui on s'adresse , c'est un Dieu vivant , c'est un Seigneur qui vit près de nous . On ne le voit pas , mais Il vit près de nous . J'ai fait des expériences d'exhaussements de prières : mon mari étant officier , il a fait des guerres , et il est revenu sans avoir été blessé . Aussi je suis heureuse et je remercie le Seigneur mon Dieu pour son soutien .

J'ai connu cette église par la dame qui m'avait invitée . Elle voulait que l'on prie pour moi . Le Seigneur nous entend . J'avais un fibrôme , Il m'a guérie , maman avait des varices et elle a été guérie aussi . Ca fait 50 ans et je suis heureuse de venir dans l'église du Seigneur , c'est ça la vraie église et je suis toujours l'enseignement de Jésus.

Je continue à lire la bible . Dans mes prières , je ne fais pas que de demander au Seigneur , mais quand je Lui demande quelque chose , Il me le donne très souvent . C'est pour ça que je mets ma confiance en Lui et je suis heureuse comme ça .

Merci Gisèle . Comme j'ai pris plaisir à recueillir ce témoignage , je l'aurais écoutée pendant des heures ...

 

Claudette

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - Aucun commentaire

A l'église , nous l'appelons mamie bisous , à 84 ans , Claudette est là , fidèle , tous les dimanche sur le même siège , malgré ses difficultés pour marcher .

 

Je suis née à Casablanca , mon mari était parisien et nous avons vécu au Maroc jusqu'en 1960 . Nous sommes arrivés en France avec nos trois enfants , le dernier avait 40 jours .

Nous étions tous les deux en recherche de la vérité , nous étions toujours ensemble , inséparables . Je recevais les mormons chez moi et nous avions même envisagé de nous faire baptiser dans leur assemblée . Mais Dieu n'a pas permis . J'ai trouvé un petit prospectus d'évangélisation dans ma boîte aux lettres , je l'ai gardé puis un jour de 1971 , nous sommes allés à l'adresse indiquée sur le papier . C'était une petite salle , près de l'Aiguerotte , et nous y avons rencontré le pasteur , Mr Aguilla et son épouse . Dès que nous sommes rentrés dans la salle , mon mari et moi , nous nous sommes regardé et on a dit "c'est bon" . Nous n'avons plus jamais quitté cette église . Là , c'était la vérité , on a pensé : "on a cherché et on a trouvé" . Après nous avons lu la bible , nous avons appris à connaître la vie de Jésus Christ . Un an après , nous avons été baptisés , tous les deux le même jour . Nous allions régulièrement aux réunions .

Par la suite Renée , ma soeur , m'accompagnait jusque devant la porte de l'église , puis au moment venu , un jour elle est rentrée et , elle aussi , elle a découvert la vérité et elle a accepté Jésus comme son sauveur .

J'ai vu la main de Dieu dans les épreuves de ma vie . Je ne pourrai jamais Lui dire assez merci . Jésus est plus que mon sauveur , IL est aussi mon ami fidèle . IL a été mon soutien à la mort de mon mari , IL m'a consolée , je ne me suis pas effondrée , au contraire , IL m'a donné beaucoup de force .

Chaque jour , je sais qu'IL est toujours à mes côtés . Je continue seule ma route avec le Seigneur , je ne sais pas ce que c'est de s'ennuyer . Je prie tous les jours et je lis ma bible .

IL est mon fidèle ami de chaque jour .

Paule

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - Aucun commentaire

Elle arrive toujours à l'église avec le sourire , quand elle prie , elle s'adresse à son Jésus comme à un ami : quelle intimité ! Elle s'appelle Paule , elle a 89 ans et elle nous explique les circonstances de sa conversion .

 

C 'était en mars 1983 , j'avais 56 ans , j'étais receveuse des postes à Laloubère . Une dame venait toutes les semaines me faire le ménage . Un jour où elle était venue , le soir , je trouve mon réveil matin cassé . J'ai compris qu'en faisant le lit , elle avait fait tomber le réveil .

Quand je l'ai revue , je lui ai demandé si elle avait fait tomber le réveil , mais elle me répondit : ho non , madame . Je ne l'ai pas cru mais je partais travailler et je l'ai laissée .Quand je suis revenue elle pleurait . Je lui ai dit : c'est le reveil ? et elle me dit oui , je vous ai menti ! Pour moi , ce n'était pas grave mais elle m'expliqua : j'ai un Dieu , un vrai Dieu et je ne dois pas mentir . J'étais étonnée et je lui répondis que si moi , simple femme , je lui pardonnais son mensonge , Dieu allait lui pardonner aussi . Je lui ai fait une bise et je l'ai laissée . La semaine suivante , elle est arrivée avec un beau petit paquet bien emballé . Je compris que c'était encore à cause du réveil , mais ce paquet contenait une bible . Je n'avais jamais eu de bible mais j'avais l'intention d'en acheter une pour la lire quand je serai à la retraite . Le soir même , j'ai ouvert ce livre au hasard .Je ne connaissais pas la différence entre le nouveau et l'ancien testament , j'ai feuilleté ....cantique des cantiques...ecclésiaste..et j'ai lu ce passage : "Tout est vanité et poursuite du vent" . J'étais interpellée par ces mots , je reconnaissais là ma vie passée , mes ambitions , mes projets , et ce passage qui revenait sans cesse dans ma tête.

Je me suis mise aux pieds de mon lit et j'ai dit : "Seigneur , si tu existes , manifeste toi " c'était incroyable , on aurait dit que quelqu'un m'appuyait sur la tête et je suis tombée par terre . Je pensais "Pardonne moi , Seigneur , je ne savais pas que tu existais , mais je vais faire tout mon possible pour essayer de te connaitre . La prochaine fois , je vais demander à cette femme qui te connait , où elle va .Quand elle est revenue , j'ai voulu savoir où on lui avait parlé de Dieu car moi , je pensais qu'IL m'avait rencontrée .

Elle me proposa de venir à la prochaine réunion et son mari est venu me chercher . Je les ai suivi, j'ai recontré le pasteur Marty , un homme très gentil , très simple . J'avais l'impression qu'il me fixait du regard pendant qu'il parlait . Tout ce qu'il disait c'était comme dans ma vie , mais cet homme ne me connaissait pas , pourtant il parlait de tout ce que j'avais fait , de tout ce que je vivais et j'étais impressionnée .

Je suis rentrée chez moi et j'ai demandé pardon au Seigneur . Je me suis repentie de ma vie passée sans LE connaitre . Je savais qu'IL était venu me chercher et je voulais LE rencontrer à fond . Je voulais suivre toutes les réunions , lire la bible qu'on m'avait donnée , l'étudier , la méditer et c'est ce que j'ai fait . Et j'ai eu la certitude de lire la vérité en la lisant .

Maintenant , moi aussi je connais le Seigneur et je LE trouve formidable . Je suis malheureuse quand je vois que les gens ne le connaissent pas bien , qu'ils hésitent . Le Seigneur est bon , IL est grand , IL est merveilleux , extraordinaire .

En ce moment je souffre car je suis agée . Certaines nuits , je souffre beaucoup , cette nuit en particulier . Ce matin IL m'a entourrée de son amour et IL m'a dit : tu vas à l'église --He oui Seigneur !

Je suis venue et je suis bien avec vous , je suis heureuse et j'oublie mes douleurs . Je me sens bien dans la famille de Dieu , léglise de Jésus Christ , quand j'arrive le matin , c'est la joie et je suis contente de vous voir tous car la vie avec Dieu est incomparable . Je dois reconnaitre qu'il y avait un vide en moi , en forme de Dieu , et une espérance inassouvie : la vie éternelle en Sa présence .

 

Paule a fait des expériences de foi très fortes après sa conversion , elle veut les partager pour glorifier son Dieu :

   - guérison totale confirmée au scanner de problèmes neurologiques ,

   - guérison d'une colite qui durait depuis 17 ans ,

   - guérison après onction d'huile d'une perte de sang anormale due à un polype intestinal .

                                             ----------------

Petite anecdote:

Paule a donné ce témoignage l'après midi le 06.03.2016 . Nous étions en train de chanter quand elle s'est levée pour demander l'autorisation de parler au pasteur et il a accepté . Elle nous a dit que , poussée par le Saint Esprit , elle sentait qu'il fallait qu'elle explique comment elle avait rencontré Jésus .

Puis le pasteur nous a expliqué que , dans l'auditoire , cet après midi là , il y avait quelqu'un qui lui avait demandé à rencontrer Paule pour la connaitre mieux , surtout sa conversion , car cette personne était très touchée par la foi de Paule .

 

Quelle après midi bénie dans la présence du Seigneur , comme c'est bon de partager une foi vivante !

Georges

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - 2 commentaires

Georges a 84 ans , voici encore le récit d'une belle rencontre avec Jésus .

 

"Car mes pensées ne sont pas vos pensées et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Eternel ". (Esaie 55.8 )

J'avais un camarade de classe dont les parents étaient enseignants . Ils me demandèrent pourquoi je ne préparais pas le concours d'entrée à l'école normale d'instituteurs . Ma réponse fut catégorique : il n'en était pas question . Comme tous les jeunes j'avais un projet de vie : faire une carrière militaire dans l'armée de l'air avec l'ambition d'être pilote . Mon bac en poche je fus appelé dans l'aviation et envoyé en école d'officier . Je pensais que la voie s'ouvrait devant moi mais il y eut un premier accroc , à cause d'une fracture mal réduite à l'avant-bras , je fus recalé pour le pilotage . Ma carrière continuait néanmoins quand un second accroc vint ruiner mes espoirs . Un accident médical mit fin à toutes mes ambitions . Réformé et rayé des cadres de l'armée , je me retrouvais à la rue . Que faire ? Je ne pouvais pas rester sans activité à la charge de mes parents et là , je me suis souvenu de ce que m'avaient dit les parents de mon camarade . J'ai fait une demande de poste à l'inspection académique d'Oran et j'ai été retenu . Nommé dans la brousse , j'ai fait mon apprentissage puis j'ai pu suivre ma formation et ai été titularisé . J'ai postulé à la rentrée 1957 et fus nommé dans une petite ville sur la côte algérienne . Entre temps je me suis marié et nous sommes restés dans cette ville jusqu'à l'exode de 1962 . Au cours de ces cinq années , nous nous sommes liés d'amitié avec un collègue et sa petite famille .

Un mouvement de réveil spirituel se développait dans le département et nos amis sont allés assister à une réunion d'évangélisation , l'épouse de mon ami a été guérie instantanément à l'imposition des mains , d'une perte de sang . Cela a été pour eux la révélation de l'amour de Dieu et ils se sont convertis . Ils étaient heureux de nous parler de Jésus mais à cette époque là nous n'étions pas prêts à entendre : nous allions à l'église traditionnelle . En 1962 il nous a fallu quitter l'Algérie et rentrer en France . Nos amis , mutés à Annecy , continuaient de correspondre avec nous qui étions nommés à côté de Soissons . Au début tout allait bien , mais une grave dépression nerveuse atteignit mon épouse , qui se raccrochait aux lettres que nous recevions d'Annecy .

Par un miracle de Dieu , je fus muté à Tarbes et nos amis nous invitèrent à passer un mois avec eux à Annecy . Pendant ce séjour ils nous proposèrent de les accompagner à l'église pentecôtiste . Là nous avons été touchés par l'accueil et les cantiques si différents de ce que nous entendions le dimanche matin à la messe . Notre fils ainé , atteint d'un rhumatisme articulaire aigu , avait un traitement douloureux . Il est allé à l'imposition des mains et le Seigneur l'a délivré de ce rhumatisme . Gloire à Dieu ! Cependant nous n'étions pas encore engagés . A la fin du séjour , nos amis nous ont offert une bible . C'était la première fois que nous étions en contact avec la parole de Dieu . De retour à Tarbes , mon épouse a fait examiner mon fils par le pédiatre qui a confirmé la guérison définitive de notre garçon . Cela nous confortait dans notre foi naissante d'autant que nous sentions la pression de la famille .

Nous avons pris contact avec le pasteur à Tarbes , pour continuer à suivre les réunions d'évangélisation . Nous sentions que la vérité était là mais il fallait oser . Mon épouse voulait commencer la lecture de la bible , mais par où commencer ? Alors elle l'a ouverte , comme on dit "au hasard" mais ce n'était pas le hasard , mais le Seigneur qui dirigeait la recherche ... En effet , la bible s'ouvrit à Exode 20 . Et là en lisant "Tu ne feras pas de sculpture sacrée " au verset 4 , nous avons pu mesurer notre état de péché puisque nous étions idolâtres ( médailles , crucifix , statues..) . Nous nous sommes repentis et débarrassés de tout ce qui offensait notre Seigneur . Cette fois , nous étions engagés et quelques mois après : le 18 décembre 1966 , nous avons confessé le nom de Jésus dans les eaux du baptême .

Nous sommes heureux d'être sauvés , tout comme nos enfants leurs conjoints et nos petits enfants , qui tous ont également acceptés le sacrifice de Jésus pour leur salut .

C'est en réfléchissant plus tard que j'ai compris pourquoi j'étais devenu instituteur , c'est pourquoi j'ai introduit ce témoignage par le verset d'Esaie 55.8 .

Amen . 

YVETTE ET CHARLES

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - Aucun commentaire

C'est un double témoignage où le couple de Yvette , 80 ans et Charles , 84 ans , racontent leur cheminement avec Dieu , une rencontre qui les a conduit à Le servir dans un milieu très difficile : le milieu carcéral .

Charles : j'ai été enfant de coeur étant jeune . Après vers l'âge de 13-14 ans , je voulais rentrer au séminaire , j'y suis resté environ 2 mois mais la discipline m'a découragé et je n'ai plus voulu entendre parler de rien .

Puis j'ai rencontré ma femme , on a fait un mariage civil . Nous avons eu une première fille , 4 ans après nous avons eu la deuxième qui est née avec une élongation brachiale due à l'accouchement . Là on a pensé que c'était notre faute , que nous aurions du nous marier à l'église . Alors nous nous sommes mariés à l'église , mais ça n'a rien changé . Notre vie a été de pire en pire . Nous ne savions pas quoi faire . Nous avions le moral très bas .

A cette période ma femme a commencé à travailler aux galeries et elle a rencontré une collègue de travail qui était chrétienne de pentecôte et qui lui a annoncé la parole de Dieu .

Yvette : je travaillais comme vendeuse , je remarquais que dans ce rayon là , il y avait une dame qui était très gentille , elle avait des attitudes qui étaient hors du commun  . Je l'observais et je me demandais pourquoi elle n'était pas comme les autres . Quand je lui demandais quelque chose , elle me répondait toujours très gentiment . Un soir , j'avais fait des courses et je n'avais pas de panier , j'avais pris un sac en papier , j'y ai mis le lait mais il a fuit et le sac en papier commençait à lacher . Elle m'a vue et elle m'a proposé son aide pour porter les courses . J'étais génée mais elle a insisté et finalement j'ai accepté .

A ce moment là je travaillais et j'étais dans une détresse profonde , mais je le cachais . Nous étions toujours dans les difficultés , j'étais très angoissée , c'était affreux ! Dès le matin j'avais la gorge serrée , je ne savais pas comment j'allais affronter ma journée , j'avais hâte d'être au soir pour pouvoir prendre un cachet et dormir , et là en dormant j'avais la paix . Au travail , j'avais toujours le sourire , un sourire commercial . J'étais toujours très agréable avec les gens , donc personne ne pouvait deviner ce que j'avais .

Donc  ce jour là , la dame me demanda comment j'allais et la conversation en vint à parler de Dieu . Je réagis en lui disant : Ne me parlez pas de Dieu ! parlez moi de tout sauf de Dieu !parce que je pensais : j'ai été baptisée , j'ai fait ma première communion , j'ai renouvelé et je n'ai que des malheurs ! mon foyer n'a que des ennuis , les grèves , le manque d'argent , une fille qui est née avec cet accident à l'accouchement , je n'ai que des malheurs , s'il y avait un Dieu ! Je ne voit pas ce que je Lui ai fait pour avoir tant de problèmes . C'était en 1960 , nous étions mariés depuis 1955 , nous avions tout essayé , nous étions même allés chez des guérisseurs mais nous n'arrivions à rien , c'était tuiles sur tuiles, alors ne me parlez pas de Dieu ! Je pensais que je n'avais rien fait de mal , je faisais de mon mieux , j'aidais même les autres quand je pouvais .

Cette collègue me dit que je n'étais peut-être pas allée frapper à la bonne porte . Je lui demandais s'il y avait une autre porte pour aller à Dieu . Puis elle m'invita à venir à son église . J'acceptais mais il y avait le problème de mon mari , il était encore plus bloqué que moi , on ne pouvait même pas prenoncer le nom de Dieu devant lui . Elle nous invita  pour le dimanche suivant en disant que si ça ne nous plaisait pas , on ne reviendrait pas . Mais comment je pouvais annoncer ça à mon mari ? Comme j'étais rentrée en retard ce soir là , il s'inquiètait et j'ai pu tout lui expliquer , même l'invitation et j'entendis mon mari me répondre : oui , pourquoi pas ? J'ai pensé ce n'est pas possible , ce n'est pas le même homme , lui qui est si rebelle.

Nous sommes donc arrivés à l'heure et en entrant dans la salle je cherchais le bénitier . Une dame à l'entrée me dit qu'il n'y en avait pas . ho ! pas de bénitier ? J'ai regardé autour de moi et là j'ai vu qu'il n'y avait pas de statue , rien , juste une croix . J'ai pensé que nous avions mis les pieds dans une secte , mais par politesse envers ma collègue , nous sommes restés .

Dès que les premiers chants ont commencé , nous les avons trouvés très beaux , c'était différent de ceux que nous avions l'habitude d'entendre , les cantiques étaient joyeux et surtout ils expliquaient bien les choses de Dieu . Nous écoutions tout . Puis la bible , la parole de Dieu a été annoncée , on nous a donné un nouveau testament et on nous a dit "vous pouvez vérifier ".

En sortant nous avons eu envie d'y revenir . nous avons constaté que ce que le pasteur dit , on le vit ,on le lit dans la bible .

Charles : le dimanche suivant , nous sommes arrivés en avance , nous avions hâte de nous retrouver avec ces gens et on ne parlait plus que de la bible à la maison . Nous avons commencé à lire le nouveau testament , à comprendre la volonté de Dieu et à la mettre en pratique dans nos vies .

Yvette : pendant cette recherche nous avons compris que nous étions pécheurs , nous avions été convaincus d'être séparés de Dieu , que sans Lui nous étions perdus .

Nous avons compris que Jésus est mort à la croix pour nous sauver et que Dieu pardonnait nos péchés . Une paix inconnue est rentrée dans notre coeur . Notre vie a changé , j'ai été guérie des angoisses d'une dépression nerveuse chronique . Je savais que je n'étais plus toute seule pour passer les épreuves de la vie . Il faut garder la foi , la patience , la persévérance , ne jamais douter et la bénédiction arrive car Dieu est fidèle . Il ne déçoit jamais .

Ils sont intarrissables ! C'est pour eux des souvenirs inoubliables et ils ont envie de les partager . Après leur conversion ,ils ont travaillé pour le Seigneur en s'occupant de délinquants et en créant un réseau de réinsertion reconnu par les autorités de la ville de Rouen et par les pasteurs de l'église . 

 

Fil RSS des articles de cette catégorie