YVETTE ET CHARLES

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT - - Aucun commentaire

C'est un double témoignage où le couple de Yvette , 80 ans et Charles , 84 ans , racontent leur cheminement avec Dieu , une rencontre qui les a conduit à Le servir dans un milieu très difficile : le milieu carcéral .

Charles : j'ai été enfant de coeur étant jeune . Après vers l'âge de 13-14 ans , je voulais rentrer au séminaire , j'y suis resté environ 2 mois mais la discipline m'a découragé et je n'ai plus voulu entendre parler de rien .

Puis j'ai rencontré ma femme , on a fait un mariage civil . Nous avons eu une première fille , 4 ans après nous avons eu la deuxième qui est née avec une élongation brachiale due à l'accouchement . Là on a pensé que c'était notre faute , que nous aurions du nous marier à l'église . Alors nous nous sommes mariés à l'église , mais ça n'a rien changé . Notre vie a été de pire en pire . Nous ne savions pas quoi faire . Nous avions le moral très bas .

A cette période ma femme a commencé à travailler aux galeries et elle a rencontré une collègue de travail qui était chrétienne de pentecôte et qui lui a annoncé la parole de Dieu .

Yvette : je travaillais comme vendeuse , je remarquais que dans ce rayon là , il y avait une dame qui était très gentille , elle avait des attitudes qui étaient hors du commun  . Je l'observais et je me demandais pourquoi elle n'était pas comme les autres . Quand je lui demandais quelque chose , elle me répondait toujours très gentiment . Un soir , j'avais fait des courses et je n'avais pas de panier , j'avais pris un sac en papier , j'y ai mis le lait mais il a fuit et le sac en papier commençait à lacher . Elle m'a vue et elle m'a proposé son aide pour porter les courses . J'étais génée mais elle a insisté et finalement j'ai accepté .

A ce moment là je travaillais et j'étais dans une détresse profonde , mais je le cachais . Nous étions toujours dans les difficultés , j'étais très angoissée , c'était affreux ! Dès le matin j'avais la gorge serrée , je ne savais pas comment j'allais affronter ma journée , j'avais hâte d'être au soir pour pouvoir prendre un cachet et dormir , et là en dormant j'avais la paix . Au travail , j'avais toujours le sourire , un sourire commercial . J'étais toujours très agréable avec les gens , donc personne ne pouvait deviner ce que j'avais .

Donc  ce jour là , la dame me demanda comment j'allais et la conversation en vint à parler de Dieu . Je réagis en lui disant : Ne me parlez pas de Dieu ! parlez moi de tout sauf de Dieu !parce que je pensais : j'ai été baptisée , j'ai fait ma première communion , j'ai renouvelé et je n'ai que des malheurs ! mon foyer n'a que des ennuis , les grèves , le manque d'argent , une fille qui est née avec cet accident à l'accouchement , je n'ai que des malheurs , s'il y avait un Dieu ! Je ne voit pas ce que je Lui ai fait pour avoir tant de problèmes . C'était en 1960 , nous étions mariés depuis 1955 , nous avions tout essayé , nous étions même allés chez des guérisseurs mais nous n'arrivions à rien , c'était tuiles sur tuiles, alors ne me parlez pas de Dieu ! Je pensais que je n'avais rien fait de mal , je faisais de mon mieux , j'aidais même les autres quand je pouvais .

Cette collègue me dit que je n'étais peut-être pas allée frapper à la bonne porte . Je lui demandais s'il y avait une autre porte pour aller à Dieu . Puis elle m'invita à venir à son église . J'acceptais mais il y avait le problème de mon mari , il était encore plus bloqué que moi , on ne pouvait même pas prenoncer le nom de Dieu devant lui . Elle nous invita  pour le dimanche suivant en disant que si ça ne nous plaisait pas , on ne reviendrait pas . Mais comment je pouvais annoncer ça à mon mari ? Comme j'étais rentrée en retard ce soir là , il s'inquiètait et j'ai pu tout lui expliquer , même l'invitation et j'entendis mon mari me répondre : oui , pourquoi pas ? J'ai pensé ce n'est pas possible , ce n'est pas le même homme , lui qui est si rebelle.

Nous sommes donc arrivés à l'heure et en entrant dans la salle je cherchais le bénitier . Une dame à l'entrée me dit qu'il n'y en avait pas . ho ! pas de bénitier ? J'ai regardé autour de moi et là j'ai vu qu'il n'y avait pas de statue , rien , juste une croix . J'ai pensé que nous avions mis les pieds dans une secte , mais par politesse envers ma collègue , nous sommes restés .

Dès que les premiers chants ont commencé , nous les avons trouvés très beaux , c'était différent de ceux que nous avions l'habitude d'entendre , les cantiques étaient joyeux et surtout ils expliquaient bien les choses de Dieu . Nous écoutions tout . Puis la bible , la parole de Dieu a été annoncée , on nous a donné un nouveau testament et on nous a dit "vous pouvez vérifier ".

En sortant nous avons eu envie d'y revenir . nous avons constaté que ce que le pasteur dit , on le vit ,on le lit dans la bible .

Charles : le dimanche suivant , nous sommes arrivés en avance , nous avions hâte de nous retrouver avec ces gens et on ne parlait plus que de la bible à la maison . Nous avons commencé à lire le nouveau testament , à comprendre la volonté de Dieu et à la mettre en pratique dans nos vies .

Yvette : pendant cette recherche nous avons compris que nous étions pécheurs , nous avions été convaincus d'être séparés de Dieu , que sans Lui nous étions perdus .

Nous avons compris que Jésus est mort à la croix pour nous sauver et que Dieu pardonnait nos péchés . Une paix inconnue est rentrée dans notre coeur . Notre vie a changé , j'ai été guérie des angoisses d'une dépression nerveuse chronique . Je savais que je n'étais plus toute seule pour passer les épreuves de la vie . Il faut garder la foi , la patience , la persévérance , ne jamais douter et la bénédiction arrive car Dieu est fidèle . Il ne déçoit jamais .

Ils sont intarrissables ! C'est pour eux des souvenirs inoubliables et ils ont envie de les partager . Après leur conversion ,ils ont travaillé pour le Seigneur en s'occupant de délinquants et en créant un réseau de réinsertion reconnu par les autorités de la ville de Rouen et par les pasteurs de l'église . 

 

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot zpurl ?